Historique

La Maison des étudiants canadiens fut fondée à l’initiative de Philippe Roy, Haut-Commissaire du gouvernement canadien à Paris, au début des années 1920. À la recherche d’un mécène, ce dernier rencontra le sénateur montréalais Joseph-Marcelin Wilson qui apporta les trois quarts des fonds pour poser la première pierre en 1926.

Le bâtiment original est donc contemporain de la création du site de la Cité universitaire. Il est le fruit d’une collaboration franco-canadienne (l’architecte français Émile Thomas et l’architecte canadien Georges Vanier) et ne comportait alors que l’aile principale de l’actuel bâtiment longeant le boulevard Jourdan. Aujourd’hui, la Maison des étudiants canadiens, ayant bénéficié de quelques opérations de restauration d’envergure (1967-1969; 1984-1985 ; 2005-2006), a augmenté sa capacité d’accueil (de 49 à 150 unités d’hébergement) et son confort.

Les rénovations :
quelques
dates
importantes

  • 1967-1969
  • 1984-1985
  • 1989
  • 2005-2006
  • 2016
La Maison est agrandie à la fin des années 1960 par l’ajout de deux ailes tournées vers le parc et appuyées sur les deux extrémités du bâtiment existant. Cette rénovation permet la création d’espaces collectifs et l’augmentation du nombre de chambres à 102.
Les greniers sont restructurés (liaison entre l’ancien bâtiment et les ailes créées en 1969). Le grand salon est réaménagé avec la création de la bibliothèque et de la petite salle de télévision.
Les façades subissent une cure de rajeunissement.
Grâce à la collaboration financière du gouvernement canadien et du Comité au Canada de la MEC, la Maison a entrepris en 2005-2006 une rénovation majeure qui répond à un triple objectif, soit la modernisation du confort, la réorganisation de certaines zones d’hébergement et l’amélioration des facilités offertes aux résidents en matière de communication.
Dans le contexte du 90e anniversaire de la MEC, les cuisines collectives et les kitchenettes ont été rénovées. On a refait l’isolation de la toiture et changé les vélux. Les salles communes ont bénéficié d’une cure de rajeunissement.