Témoignages

  • Samuel Gauthier

    12/02/2016

    Séjourner à la Maison des étudiants canadiens à Paris est une expérience de vie unique en soi. En fait, c'est plus que ça. Ça change une vie! C'est vivre l'ultime expérience étudiante. À mon arrivée sur les lieux, je n'arrivais tout simplement pas à croire que j'allais passer les six prochains mois dans ce milieu de vie si beau et si stimulant. Le Parc Montsouris directement en face de la maison est mon parc préféré à Paris, avec les cygnes qui s'y promènent...

  • Gabrielle C. Poirier

    25/04/2014

    Lire le discours de la présidente du Comité des Résidents 2013-2014 à l'occasion du Bal de fin d'année (PDF)

  • Annick BRUNOT

    14/01/2012

    J'ai habité à la MEC en 1991 et j'ai un très beau souvenir de l'atmosphère et des moments très heureux passes à la Maison. Tout particulièrement les étudiants canadiens musiciens avec lesquels nous partagions des moments parfois magiques. Je joue aujourd'hui du violoncelle parce que je l'ai découvert là avec Emmanuel, jeune violoncelliste canadien. Je ne me souviens pas de son nom mais si quelqu'un le connait j'aimerais lui dire merci.

  • Serge Hénault

    24/08/2011

    J'ai résidé à la MEC de septembre 1980 à juin 82. J'ai été président du Comité des residents de la MEC pour l'année 1981-1982. Je suis allé faire une petite visite à l'été 2011. Quelle heureuse surprise de voir toutes améliorations que la maison a vécues depuis mon départ. Mes souhaits de l'époque dans mon rapport final pour apporter une qualité de vie plus intéressante pour chacun des individus qui y loge, ont été satisfaits. Chacune des chambres a maintenant un frigo, une salle de bain et un bel environnement moderne partout dans la maison, un balcon accessible à l'avant sur le Boulevard Jourdan. Bravo aux administrateurs qui ont permis toutes ces améliorations. Longue vie à la maison. Étudiants actuels et futurs vous êtes ou serez choyés dans ce nouvel environnement. Franc succès dans vos études.

  • Louise Brunette

    4/8/2010

    En 2010, j'ai habité la MEC pendant plus de huit mois et dans des conditions tout à fait inhabituelles par rapport à mon quotidien au Québec. Comme chercheure, donc comme personne ayant dépassé l'âge moyen des résidents de la maison, j'y ai été parfois désemparée, mais je ne crois pas qu'on puisse trouver une maison plus propice au travail intellectuel dans de bonnes conditions de confort. On y oublie vite les irritants de la vie en communauté tant est irrésistible la gentillesse de toute l'équipe : direction, administration, entretien, accueil. À consommer sans modération. J'y retournerais bien huit mois encore.

  • Etienne Lizotte

    30/12/2009

    J'ai habité 2 ans en 1988 et 1989 (ch 31) à la MEC et j'ai eu l'honneur d'en être le président du comité des résidents en 1988 alors que feu monsieur Gauthier y était administrateur. Mon séjour m'aura permis de m'ouvrir davantage sur le monde et la diversité culturelle. J'envoie mes meilleures salutations aux gens que j'ai cotoyés durant ces 2 merveilleuses années...

  • Jonathan Macron

    27/09/2009

    J'ai eu la chance d'être accueilli par intermittence à la MEC entre 2002 et 2006. C'est dans le bureau de Maryse que j'ai appris que j'avais mon concours et ça, ça ne s'oublie pas ! J'ai vu les travaux de rénovation, la fermeture et la ré-ouverture de cette maison qui reste l'un des endroits les plus sympathiques que j'ai connus. Maryse, Monsieur Samson et Rabih sont des personnes qui ont beaucoup compté et bien que loin aujourd'hui, un morceau de ma tête est resté Boulevard Jourdan. Vive la MEC et vive le Canada !

  • Innocenti Dadamessi

    20/02/2006

    Chers amis 1992-1995! Quelle cuvée! Plus de 10 ans après, la nostalgie est bien forte. L 'univers de la MEC était exceptionnel, il le sera sans doute plus avec la rénovation ! J'espère que vous avez gardé votre bonne humeur.

  • Marc-Andre Lewis

    27/01/2005

    Que de souvenirs de mon sejour a la MEC, ou j'ai passé deux années fantastiques en 1998 et 1999. Ceux qui étaient là durant ces années se souviennent de la danse de la cueillette des pommes de Luc, de l'éternel riz aux lentilles de Pierre-Paul, de la machine qui servait du Neo-Citran et des interminables dégustations (...) de bières. De bien beaux moments ! Et plus que tout, c'est là que moi et mon épouse Caroline nous sommes rencontrés. J'espère que notre petite fille Victoria, qui a tout juste six semaines, aura la chance de séjourner à la MEC et de profiter ainsi de tout ce que Paris a à offrir.

  • Patrice Corriveau

    25/11/2004

    Plus que n’importe quelle institution universitaire, la MEC constitue un alma mater unique pour tous ceux et celles qui se sont donnés la peine, pas simplement d’y vivre, mais plutôt de la vivre, de profiter au maximum de l’unicité de la vie culturelle de la Cité universitaire et surtout, des 1001 excès que Paris nous autorise ! Parlant d’excès, j’en profite pour saluer mes anciens « voisins » qui sont maintenant éparpillés de par le monde, de retour chez eux entre Bruxelles et l’île Maurice en passant par l’Ouzbékistan. J’aurais tellement envie de vous redire : « allez, on prend l’apéro au salon; si c’est mercredi, on va à la Deutsch ?; si c’est vendredi, où sort-on après le match de foot?; si c’est samedi après-midi, un « poulet frite » ? Si c’est dimanche matin, qui va chercher les crêpes ? Quelle bulle de temps que la MEC tout de même ! Ça laisse ses séquelles ! En espérant que l’incomparable réputation de la MEC se perpétue. Qui sait, peut-être un autre trophée de la Cité avant 75 ans !

  • Nicolas Gateff

    10/11/2004

    La Mec est une expérience de vie fantastique! J’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes incroyables que jamais je n’aurais eu le plaisir de rencontrer ailleurs. Les couloirs, les chambres, le petit salon, la terrasse, le personnel dévoué, les agents de sécurité et surtout les résidentes et résidents… Tant de lieux et de personnes qui vous laissent des souvenirs magiques. La MEC est un moment de notre vie où on se construit.

  • Darryl Huard

    17/07/2004

    Quels souvenirs ! Ma copine Colette et moi avons tellement passé un beau séjour à Paris en 1995-96 durant nos études médicales à Paris-Sud. On en parle souvent presque 10 ans plus tard ! En tout cas, si jamais vous avez l'occasion d'y visiter ou encore mieux d'y résider durant un séjour à Paris, je suis certain que vous garderez des bons souvenirs à jamais. Je remercie tout le personnel pour son chaleureux accueil. :)

  • Annie Galarneau

    5/07/2004

    Quel beau hasard que de tomber sur le site de la MEC! Je garde tellement de beaux souvenirs de mon passage entre ses murs ! Je ne pourrai jamais oublier les beaux moments que j'ai vécus lors de mes séjours entre septembre 1998 et avril 2002. J'ai fait, grâce à la MEC, des rencontres extraordinaires et j'ai gardé contact avec plusieurs de mes "colocataires"! À tous ceux qui habitent actuellement à la MEC ou qui y habiteront éventuellement, je vous souhaite de profiter à fond de chacun des moments que vous y vivrez. Gros bisous à tous ceux que j'ai côtoyés !

  • Jade Bérubé

    8/05/2004

    Quelle bouffée d'émotion en parcourant ce site! (résidente 1999-2001) La vérité c'est qu'une partie de nous-mêmes est encore dans cette maison,à rôder des les couloirs et à croiser monsieur Alves sans qu'il ne le sache (!) Avis aux futurs résidents: il y a des fantômes à la Mec. Fantômes de ceux qui y ont rit et pleuré. Je salue tous mes anciens et précieux compagnons de route. :)J'aurais envie ce soir d'aller traîner au salon, question de croiser quelqu'un d'entre vous. Mais où êtes-vous maintenant? "Le vent emporte..."

  • Jason L. ALCORN

    26/01/2004

    Bonjour à tous. C'est en consultant le très beau site Internet de la MEC que j'ai traversé un beau moment de nostalgie. Mes deux années passées à la MEC (1999-2001) ont été l'occasion de tisser des contacts avec des gens de tous les coins de la planète. C'est un endroit qui me manque énormément. Je vous salue tous et toutes !!

  • Heidi Bandulet

    8/01/2004

    C'est déjà avec nostalgie que je me rappelle mes années passées à la MEC, c'est-à-dire d'avril 99 à avril 2002. Elles seront gravées dans ma mémoire pour toujours. J'y ai rencontré des personnes qui comptent parmi mes meilleurs amis à ce jour, sans oublier mon copain qui le soir d'un vin-fromage organisé par la direction, il y a plus de 4 ans, m'a tombé dans l'oeil. Merci à tous ceux qui ont fait de la MEC un endroit fantastique.

  • Daniel BLACK

    20/12/2003

    Mes salutations cordiales à tous les actuels et anciens résidents et administrateurs de la MEC. Je suis le fils de John Allan BLACK, ancien résident de la Maison des Étudiants canadiens durant la Seconde Guerre Mondiale (ch 24) et moi-même un ancien résident (ch 24) ainsi que président du Comité des résidents entre 1973 et 1976. J'ai eu l'honneur de présider, avec la Directrice Suzanne VIAU, les festivités du 50ème anniversaire de la MEC en 1976. Je garde un souvenir impérissable de ces années et souhaite tout le succès désiré aux actuels pensionnaires de cette utile et vénérable institution.

  • Loïc Bertoli

    8/12/2003

    Je suis tombé par hasard sur ce site, en furetant sur le site web de la CIUP... et la nostalgie m'a pris à la gorge en me remémorant les (presque) 3 années passées à la MEC, les trois plus belles années de mon parcours universitaire. Je laisse une trace écrite sur ce site, à défaut de pouvoir faire plus, même si je sais qu'une photo pend au "petit salon", photo de l'année où la MEC a remporté le tournoi sportif de la CIUP... A tous mes anciens camarades de maison, je souhaite bonne continuation... et longue vie à la MEC!

  • ÉQUIPE Canada - Athlétisme ÉMILIE MONDOR

    29/08/2003

    Nous sommes maintenant a la fin de notre sejour a la maison canadienne, une partie du village des athletes pour les Championnats du monde 2003. Un gros remerciement pour l'accueil et le soutien que vous nous avez procure durant cette semaine. Au plaisir de revenir passer un peu de temps a la maison et en France. Merci du QC.

  • Francine Chaîné

    17/06/2003

    Le temps passe et je conserve un souvenir intense de l'année passée à la MEC en 1978. La MEC m'a permis d'avoir un milieu de vie confortable et rassurant. Maintenant, j'encourage mes étudiants à s'y rendre quand cela est possible. Longue vie à la MEC !

  • Myriam Spielvogel

    3/04/2003

    Je conserverai un excellent souvenir de mes deux années de vie à la MEC. J'y ai fait un séjour des plus agréables, des rencontres stimulantes, dans une ambiance chaleureuse, bref, des conditions idéales pour affronter d'abord, et apprécier ensuite la vie parisienne. Même partie, je m'y sens encore un peu chez moi (merci Maryse) et je reviens avec plaisir saluer les gens avec lesquels des liens forts se sont tissés.